Cette vie est riche, très riche mais tout n'est pas toujours tout rose dans la vie de paysan.

-Il y a des soucis de matériel qu'il faut réparer. On apprend vite notamment à devenir mécanicien avec les soucis du tracteur ! La serre que nous avons créée a été abimée par le vent cet été. Une partie des bâches avait lâché. Nous avons donc remis en place la bâche en place avec l'aide des woofeurs.

-Il y a la gestion des prairies et du jardin. Comme nous avons un terrain humide, il est nécessaire de terminer les travaux que l'on a à faire avec le tracteur avant le retour des jours pluvieux (travail du sol pour créer de nouvelle prairies, fauches, débardage...) sinon le tracteur reste coincé.

-Les soucis avec l'élevage : nous avons eu cet été des soucis avec des myases. Ce sont les larves que les mouches viennent pondre sur les animaux qui ont des plaies (même minimes). On nous avait donné 5 moutons ouessant, deux sont morts et les trois autres ont été infestés de myases. Cela nous a beaucoup pesé et même mené à dépenser 100€ de vétérinaire pour un mouton alors qu'un mouton de cet âge vaut moins de 40€. Même si l'on aime les bêtes, nous ne pouvons nous permettre de nous ruiner pour leur prodiguer des soins vétérinaires de ce coût. C'est pourquoi nous avons décidé de les rendre à la personne qui nous les avait donné, qui a bien accepté de les reprendre pour les soigner.

Ces mouches sont surtout acclimatées à des espaces chauds et humides, ce qui était notre cas. Nous n'avions jamais eu ce genre de soucis avec nos moutons car ils sont jeunes et en bonne santé. Ceux que l'on nous avait donné était plus vieux et un peu plus fragiles donc à la moindre plaie près de la corne, les mouches venaient pondre.

 La vie de paysan n'est donc pas toujours tout rose, mais elle est prenante et passionnante ! Malgré tout, les coups durs nous apportent autant que les bonnes choses. Ils nous permettent de grandir.