Projet d'installation en mode de vie paysan

21 juin 2013

Du rêve à la réalité : les acteurs, qui sommes nous ?

yoanaMerci à Robin Guinin pour cette superbe illustration : https://www.facebook.com/pages/Robin-Guinin/590860637591928

Bonjour et bienvenu sur notre blog ! 

Celui-ci à pour but de vous faire suivre pas à pas un projet d'installation en mode de vie paysan.

Avant tout, notre présentation :

version courte : 

Tout commence lors de la rencontre entre Yohan et Anaëlle :

Pour lui, l'agriculture de demain est à créer : une agriculture responsable qui prend soin de son environnement, apporte de l'emploi, crée de la sécurité alimentaire et qui utilise les découvertes contemporaines et les savoirs-faire d'antan. Pour cela, il est depuis longtemps intéressé par la permaculture, les systèmes d’autonomie, l’agro-foresterie.

 Pour elle, le lien à la terre est essentiel mais celui qui existe entre les hommes l'est encore plus. Elle est musicienne, animatrice sociale et est sensibilisée par la protection de la nature.

 De ce nouveau couple surgit la complémentarité de deux projets et la possibilité de n'en former qu'un. Le méli-mélo des idées a fini par donner un bébé qui ne demande qu’à faire ses premiers pas.

 

 Version Longue, pour ceux qui veulent en savoir plus :

Yohan Mercadier, 25 ans, paysagiste et forestier doté d'une expérience de 5 ans dans ces domaines.

Il a été formé à la conduite d'une parcelle forestière, aux bûcheronnages, aux débardages par le forestier et à la maçonnerie, à la taille et aux soins des arbres, à la gestion des réseaux divers, et aux créations extérieures par le paysage.

Yohan est passionné par l'auto construction, la végétalisation des milieux urbains (murs végétaux-toits végétaux), les énergies alternatives et toutes les solutions d'autonomie.

Paysagiste à son compte depuis 2 ans, il est aussi diplômé d'un certificat de spécialisation maraîchage biologique. Ce diplôme lui a permis d'avoir une vue sur l'état actuel du maraîchage biologique. 

Anaëlle Le vélly, 27 ans, est une animatrice sociale et diplômée d'un BTS Gestion et Protection de la Nature. Elle a beaucoup travaillé auprès des enfants en animation, ainsi qu'auprès de personnes en situation de handicap. Elle a aussi une expérience dans le spectacle professionnel en étant actuellement présidente d'une association de théâtre dont les objectifs principaux sont la création et la diffusion de spectacles. Elle est donc à même d'organiser des animations nature auprès de différents publics, des événements liés au spectacle, ainsi que de gérer les réseaux de partenaires. 

 

 

Posté par yohanaelle à 10:40 - Commentaires [5] - Permalien [#]


Du rêve à la réalité : Nos objectifs !

Lorsque nous avons créé ce blog (au début du projet) nous avions certains objectifs en tête.  En effet, nous pensions créé un espace maraîcher donc une exploitation agricole. Seulement, après une première expérience sur 1000m² nous nous sommes rendu compte que cette échelle ne nous correspondait pas. 

Dans un premier temps vous verrez les objectifs initiaux, puis dans un deuxième temps les objectifs mis à jour.

 

Installation d'un couple sur une ferme pédagogique

                                           reposant sur une exploitation agricole biologique

                                                                              ayant pour objectifs:

 

objectif

 

En clair : 

a) Produire en maraîchage biologique

• Produire des produits de premières nécessités en maraîchage biologique.

• Sortir du chimique en utilisant des éco-produits ou sans impact négatif relevable pour l'environnement.

• Respecter les sols par une gestion raisonnée et une rotation des cultures.

• Envisager des produits de saisons avec un soutien en serre.

• Chercher des outils de production novateurs.

• Limiter la consommation énergétique du lieu de production

b) Vendre les produits

• Pour tous les produits : sur marchés, sur la ferme régulièrement et en boutique sur l'exploitation.

• Pour les aromatiques et médicinales:en partenariat avec une Biocoop

• Pour les légumes et fruits : par une Association Maintien Agriculture Paysanne.

• En conserves par lacto-fermentation après première transformation.


c) Sensibiliser à l'environnement et au développement durable

• Par l'accueil de public en nuit insolite via 3 yourtes avec possibilité de découverte de la ferme et incluant un simplicité volontaire.

• Par l'accueil de public à la journée pour la sensibilisation à la production biologique et à l’environnement. Les supports utilisés sont l'exploitation, un jardin des légumes oubliés, un parcours découverte des produits de la ferme, des sorties hors exploitation à la découverte de l'environnement proche de la ferme entre autres.

• Par la présentation d'installations permettant une certaine autonomie énergétique tels que des panneaux solaires à eau et à chaleur, des toilettes sèches et des douches solaires...

• Par des chantiers participatifs et stages payants sur l'auto construction, le jardin...


d) Contribuer au développement local

• Contribuer au dynamisme du territoire au créant des partenariats entre acteurs locaux

• Promouvoir des artistes locaux en proposant des temps événementiels à la commune et ses alentours (expositions, spectacles, guinguette)

• Développer et/ou soutenir l'entraide et le partage en proposant des temps d'échanges pour les habitants de la commune et ses alentours


e) Proposer des séjours originaux et dépaysant en habitat léger.

• Contribuer à la découverte d'habitations atypiques et écologiques

• Permettre à une population urbaine ou péri-urbaine de retrouver un mode de vie campagnard par l'hébergement, l'alimentation, le cadre et le rythme de vie.

• Répondre à un besoin de retour à la terre. :)

 

 

 

Objectifs 2015 :

 

a) Produire en jardin "biologique"

• Produire des produits de premières nécessités.

• Sortir du chimique en utilisant des produits naturels tels que les purins.

• Respecter les sols par l'utilisation d'outils non perturbateur des sols et une rotation des cultures. Entretenir les prairies par l'éco-pâturage.

• Envisager des produits de saisons avec un soutien en serre.

• Chercher des outils de production novateurs.

• Limiter la consommation énergétique du lieu de production



b) Vendre les produits

• Pour tous les produits : sur marchés, sur la ferme régulièrement et en boutique sur l'exploitation.

•Les produits transformés sur les marchés en période touristique.

• Vendre des agneaux pour l'éco-pâturage


c) Sensibiliser à l'environnement et au développement durable

• Par l'accueil de public en nuit insolite via 3 yourtes avec possibilité de découverte de la ferme et incluant une simplicité volontaire.

• Par l'accueil de public à la journée pour la sensibilisation à la production biologique et à l’environnement. Les supports utilisés sont l'exploitation, un jardin des légumes oubliés, un parcours découverte des produits de la ferme, des sorties hors exploitation à la découverte de l'environnement proche de la ferme entre autres.

• Par la présentation d'installations permettant une certaine autonomie énergétique tels que des panneaux solaires à eau et à chaleur, des toilettes sèches et des douches solaires...

• Par des chantiers participatifs et stages payants sur l'auto construction, le jardin...

 


d) Contribuer au développement local

• Contribuer au dynamisme du territoire au créant des partenariats entre acteurs locaux

• Promouvoir des artistes locaux en proposant des temps événementiels à la commune et ses alentours (expositions, spectacles, guinguette)

• Développer et/ou soutenir l'entraide et le partage en proposant des temps d'échanges pour les habitants de la commune et ses alentours

 


e) Proposer des séjours originaux et dépaysant en habitat léger.

• Contribuer à la découverte d'habitations atypiques et écologiques

• Permettre à une population urbaine ou péri-urbaine de retrouver un mode de vie campagnard par l'hébergement, l'alimentation, le cadre et le rythme de vie.

• Répondre à un besoin de retour à la terre. :)

 

Posté par yohanaelle à 10:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Du rêve à la réalité : A la recherche d'un terrain.

La première étape dans ce projet était de trouver un terrain nous permettant une certaine autonomie.

Je n'ai pas toujours été avec Anaelle et recherchais depuis 5 ans un terrain. Pour ceux qui sont en recherche ,mon conseil : patience. 

Il faut prendre le temps de découvrir les parcelles, rechercher les prix moyens des hectares, discuter les prix, en visiter plusieurs...

Dans l'ordre, j'ai laissé passer 1.5ha avec une source ridicule couvert de bois, inexploitable mais bien situé pour 10 000€...

Puis 3ha comprenant des bois, une prairie et une parcelle en village pour 30 000€. 

J'ai visité des parcelles à droite à gauche pour me faire une idée de ce que je voulais.

J'en ai sorti une liste de critéres me correspondant: 

• Zone découverte de 3ha minimum ( maraîchage bio, maison, serre , mini ferme, aire de camping)

• Présence d'eau courante et/ou source sur le terrain (irrigation, consommation personnelle, chauffage...)

• Zone de bois si possible sur le terrain ou à proximité (chauffe, meuble, construction)

• possibilités de raccordement eau et éléctricité à proximité

• Accès Possible véhicule lourd (minibus)

• Dans une zone vallonnée, proche de bois et de la mer ou l'océan....

• Proche d'un village pour les services et commerces (école, boulangerie...)

"Tout ça ?!" me direz vous. Et oui ! Rester exigent permet de choisir une parcelle qui résonne en nous et nous apportera un lieu de vie nous correspondant. 

 

 

Posté par yohanaelle à 11:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Du rêve à la réalité : visite d'un terrain à St Dolay

Nous sommes allés visiter un terrain à St Dolay et PAF, le coup de coeur ! 

La partie en orange: D'une superficie globale de 3,2 ha soit 32 000m² ce terrain agricole dispose de deux cours d'eau , d'une source captée et de multiples petites sources.

terrain

Accés : Route coin inférieur droit - Sud est/

Raccordement: Possible par la route et la ferme au millieu de la photo.

Prairie: 2ha de terre exposée Sud nécessitant un fauchage. Humus et bonne terre sur 25cm minimum. Pas de traitement depuis 7 ans au moins.

Vents :Peu de passage de vents, paysage bocagers.

Forêt : composée d'aulne à majorité et contient aussi quelques chênes, peupliers, noisetiers, houx, hêtres entre autres. Le peuplement a été géré en taillis sous futaie comprenant des pièces de bois d’œuvre et beaucoup de bois de chauffage.

Faune : Présence de souilles de sanglier et traces de passage, nous avons aussi aperçut des chevreuils. Nombres de libellules, insectes d'eau, oiseaux, grenouilles...

Alentours proches : La parcelle située au Nord du terrain est louée par un agriculteur biologique en élevage de moutons. Cette zone délimitée en jaune pourrait nous être re-louée d'ici 5 ans.Aucune parcelle attenante en agriculture intensive est à relever.

Climatologie

Le climat du Morbihan est de type tempéré océanique. Il se caractérise par sa douceur aussi bien en hiver qu'en été. En été, la chaleur reste modérée et en hiver, les gelées sont rares. Les précipitations sont abondantes toute l'année, avec un maximum en hiver.

La côte morbihannaise bénéficie d'environ 1 900 heures d'ensoleillement annuel

Posté par yohanaelle à 11:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 octobre 2013

Quelques news

Fabrication du pont :

Afin de faciliter les déplacements sur la parcelle nous avons récupéré  deux arbres  qui étaient tombés et les avons transformés (ébranchés, billonnés, transportés) en traverses de pont.  (Images à suivre ! )

 

Achat des moutons :

Nous avons récupéré une brebis et un agneau, le tout pour 110€. La mère devrait vivre encore 2 ans et le petit part pour une vie.

IMG_4056

 

 

Frais notariaux : Pensez à prévoir une marge entre le prix d’achat au vendeur et le coût globale car les frais notariaux sont élevés. Pour nous, le prix d’acquisition est de 8500€ dont 1500€ de frais notariaux.

 

 

Posté par yohanaelle à 17:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Salon Ille et Bio

De belles rencontre sur l’Ille et bio de Guichen cette année. Les salons sont un bon moyen de se rendre visible et de rencontrer des alliés dans notre réussite.

Permaculture :

En parlant d’allié merci à Franck Nathié, chercheur en permaculture, pour son dossier "Permaculture en climat tempéré".

Ce dossier va nous servir de base pour le design du terrain : mettre les bonnes choses au bon endroit afin de limiter les trajets et donc la perte d’énergie. On met rarement sa salle de bain dans le garage et bien en agriculture c’est le même principe. Les poules au plus près pour récupérer les œufs tous les jours et les cultures autonomes au plus loin.

Enfin c’est un des tout petits principes de permaculture. La permaculture étant une méthodologie de conception, planification et réalisation de société humaine écologiquement soutenable.

 perma

Description du projet maraichage ou jardin

De part l’attrait à la permaculture notre projet est entrain de prendre un tournant.

Nous souhaitons clarifier une idée. Créer un système nourricier pour notre famille et les gens qui visiteront nos terres ne veut pas dire créer une grosse centrale de production de fruits et légumes.  Il semblerait donc que nous devrions parler d’un projet d’installation de mode de vie paysan sur un jardin nourricier.

Ce jardin nourricier produira des fruits et légumes qui seront utilisés tel quels ou transformés. La mini-ferme devrait fournir un complément en viandes, oeufs, lait...

La vente de fruits et légumes en éxcédents et de produits transformés à fort taux de valeur ajoutée, les visites du jardin et ateliers cueillette, les stages payants, les animations, les concerts et les repas fourniront un revenu suffisant pour la vie d’une famille décroissante.

 

Projet installation

Accueil sur le terrain :

Après plusieurs rencontres au salon Ille et Bio, il nous est apparu évident que la mise en place d’un accueil pédagogique pour des classes d’écoles et centre de loisirs, sera complexe et lourde. Par ailleurs, d’après « Accueil Paysan », ce domaine s’essouffle car les écoles ont de moins en moins de budget. Aujourd’hui, les structures intéressées par les fermes sont les IME (Instituts médico-éducatifs) et autres structures qui accueillent des jeunes en difficultés et/ou en situation de handicap. D’autres possibilités existent aussi : par exemple l’accueil d’enfants en petit nombre (1 ou 2) dans la famille paysanne qui permet une bulle d’air à l’enfant mais aussi à sa famille d’accueil.

Tout ceci est donc en cours de réflexion pour nous. Evidemment, nous souhaitons faire de l’éducation à l’Environnement car nous trouvons qu’il est important de sensibiliser les enfants sur ce qui les entourent, sur ce qu’ils mangent... Mais il nous faut trouver la façon la plus appropriée pour accueillir les enfants sur notre terrain.

En dehors du public « enfants », nous pensons aussi à faire des rencontres intergénérationnelles, créer des partenariats avec les EHPAD (Etablissements d’Hébergement des Personnes âgées Dépendantes) etc….

Posté par yohanaelle à 17:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 octobre 2013

Du rêve à la réalité : Un tracteur pour le projet

Nous sommes heureux de vous annoncer un heureux évenement ! Non pas le bébé ... Un tracteur !

Nous disposons d'un tracteur pour le moment situé en région Rhone-Alpes, précedemment acquis par le père de Yohan, et identique au tracteur du grand père. On se refile les ZETOR de père en fils ! Pour vous faire une idée du modéle( même si ce n'est pas le nôtre) en photo.

 

zetor-5011-slika-9081702

Le bestiau : 

- 2.3 tonnes de rouages, ferrailles, prise de force ... ça vous remplace une équipe de rugbyman !

- 50 chevaux de puissance... Un bon compromis pour une petite parcelle.

- équipé d'une scie à bois et d'un godet.

Idéal pour épointer les piquets et poser les clôtures, préparer les sols, faire les foins, débarder le bois.

 Ce n'est donc pas un gros modèle mais un tracteur qui nous permettra de réaliser de nombreux travaux de création et d'entretien sur le terrain. 

 

Financement :

Le coût du tracteur est estimé à 6000€ avec les outils, cependant le pére de yohan nous le cède.

La remise en marche de celui-ci (batterie à changer, redémarrage...) devrait nous coûter entre 500 et 1000€.

Le transport jusqu'au terrain nous coûterait, selon devis fait, 1500€.

C'est donc un poste de dépense de 2000€ environ pour un tracteur bénéficiant d'un début d'équipements !

 

Nous devrions l'avoir sur le terrain en février !

 

 

Posté par yohanaelle à 16:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 décembre 2013

Du rêve à la réalité : Des news de fin 2013 !

Pour reprendre la où nous vous avions laissés, 

Le tracteur est donc réparé, nous attendons encore la facture ! MAIS il fait Teuf, Teuf !

tracteur jura

 

Il nous manque plus que les sous pour le ramener en Bretagne. Pour cela, nous sommes en train de créer une annonce de crowfounding. Ce sont des sites internet qui permettent de présenter un projet et les personnes qui y croient et souhaitent contribuer à son avancement peuvent faire des dons en échange de contreparties. C'est pour bientôt !

Pour les moutons : 

Nous avons profité de cette première expérience pour apprendre à connaître cet animal. Cependant après réfléxion, nous souhaitons avoir des races plus rustiques et plus locales. Pour cela, nous nous dirigeons vers le mouton d'Ouessant

 

ouessant

 

 

Lien avec l'état :

Pour avancer dans notre projet et être reconnut, nous avons fait appel à la chambre d'agriculture
Nous bénéficions d'un soutien par la chambre de Questembert. 

Nous les avons rencontrés le 9 décembre 2013 afin de faire un bilan de notre avancée.

Il en ressort : 

- Les besoins de formations pour chacun de nous deux 

- La capacité du terrain à accueillir qu'une seule surface minimale d'installation et donc un seul maraîcher. Anaelle devra trouver une activité non agricole pour faire partie du projet. Ceci ne va pas à l'encontre de nos idées de départ. Accueillir un public, transformer nos produits, agir hors du terain... sont des objectifs qui n'envisagent pas la présence de deux personnes sur l'exploitation agricole à l'année et nous permettent de rester ouvert sur l'éxtérieur. Cependant avec l'achat d'une surface complémentaire pour atteindre une surface minimale d'installation ou le montage d'un atelier de transformation, nous pourrions doubler les aides de l'état à l'installation. 

- La nécessité d'étudier les zonages de notre terrain. Les zones humides n'ont pas les mêmes réglementations que le plein champ. Il s'agit donc de connaitre les réglementations pour chaque zone nous concernant afin de savoir quelles sont nos droits. 

- La posssibilité de faire financer les recherches sur la qualité de l'eau, de la terre par la chambre d'agriculture et de nous aider dans notre création d'étude de marchés. 

 

Contact avec les maraîchers alentour :

Nous avons pu contacter les maraîchers alentour et en avons récupéré quelques informations :

- La zone a un fort maillage de maraîchers bio cependant l'offre n'est pas complète et il n'existe pas de structure semblable à la nôtre. 

- Il n'existe pas de magasins collectifs entre exploitants. Nous y pensons sérieusement. 

- Nous allons pouvoir bénéficier d'un trés bon matériel en partage grâce à une maraîchère en cours d'installation : Merci Virginie ! 

 

 

Posté par yohanaelle à 12:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 janvier 2014

Tous nos meilleurs voeux pour cette année 2014 !

Encore une année nouvelle pour améliorer notre quotidien de part nos pratiques, nos consommations...

Pour 2014, nous vous souhaitons :

- 1 an de bonheur : un état d'esprit plus qu'un but.

- 12 mois de bonne santé, en prenant soin de vous.

- 52 semaines de prospérité, en créant maintenant les conditons à votre réussite.

- 365 jours de bien être, en prenant soin les uns des autres.

 

Et merci pour votre soutien sur notre page d'Ulule. Nous en sommes à 44% financé ! 

http://fr.ulule.com/espace-ecologique/

(A partager sans modération ! )

Posté par yohanaelle à 13:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 janvier 2014

Du rêve à la réalité : petit tour sur le terrain en décembre

Nous sommes allés sur le terrain pour observer son état hivernal. Il se porte bien !

vue pature basse

(C'est Anaëlle sur la photo là bas...)

 

Malgré les nombreuses crues actuelles en Bretagne, notre cher terrain n'est pas inondable, et nous l'avons vérifié ! L'eau file à vive allure dans les ruisseaux mais ne déborde pas.

P1070526

 

Le bois est humide mais praticable en bottes (comme en été d'ailleurs).

Et comme promis, voici la photo de notre premier petit pont :

P1070523

Nous en avons aussi profité pour laisser sur quelques arbres de la nourriture pour les oiseaux.

 

P1070542

 

 

 

 

Posté par yohanaelle à 16:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]